0 votes

Est-ce que les machines qui mesurent le % de gras sont précises?

Dans le vidéo d’aujourd’hui, on répond à la question de Jonathan de Québec (6 pieds 3 – 232 livres – 23 % de gras). Jonathan a 19 ans et il a 3 ans d’expérience en musculation :

« J’ai une question concernant les machines qui prennent le pourcentage de gras. Les machines me donnent un pourcentage d’environ 23 %, ce que je trouve élevé. Quand je me regarde dans le miroir, je vois 4 abdominaux sur 6 et j’ai des veines qui sortent sur les épaules et sur le dessus des avant-bras. Bref, je ne me trouve pas aussi gras que ce que la machine indique. Est-ce que les machines sont vraiment précises? »

Salut Étienne! Question rapide, est-ce que tu connais la marge d’erreur avec les pinces? Juste par curiosité. J’ai demandé à une amie qualifiée de calculer mon pourcentage de gras pour moi, vu que ça faisait quelques années que je ne l’avais pas fait calculé, et je me demande à quel point c’est précis (pour une personne très découpée, donc un taux de gras très bas). Mon résultat est consistant avec les dernières fois que j’ai mesuré mon taux de gras, mais j’ai perdu presque 1% de gras, ce à quoi je ne m’attendais pas étant donné que récemment, j’ai changé ma fréquence d’entraînement et gagné 5 lbs.

Jonathan F. V.
D’après les commentaires

Notre réponse :

Si tu étais membre, à la place de ce message, tu verrais ici du contenu spécial réservé aux membres.

Comment perdre du gras, être cut et définir tes muscles en 20 minutes

Si tu veux découvrir une méthode d’entraînement avancée qui va t’aider à perdre du gras, à être cut et à définir tes muscles en 20 minutes, regarde cette présentation spéciale.

Formation gratuite: La formation secrète sur comment devenir cut

Dans la formation, tu vas voir:

  • La recette coupe-faim de Charles Lamontagne qui se prépare rapidement
  • 5 exercices que tu peux faire à la maison pour faire du cardio pas de tapis roulant
  • Comment être plus cut en faisant moins de cardio

La formation va être donnée par Charles:

  • Mardi à 6:00 PM (mardi minuit en France)
  • Jeudi à 8:00 PM (vendredi 2 h en France)
  • Samedi à 11:00 AM (samedi 17 h en France)

Pour accéder à la formation, t’as juste à aller sur cette page mardi, jeudi ou samedi, à l’heure où ça commence (aucune inscription nécessaire).

Tu vas aussi recevoir un rappel par courriel 5 minutes avant le début de la formation mardi, jeudi et samedi.

Est-ce que les machines qui mesurent le % de gras sont précises?

Les machines sont un bon indicateur, mais elles ne sont pas précises à 100 %. Malheureusement, la méthode de la pince a la même validité, c’est-à-dire que sa validité n’est pas de 100 % non plus.

Sur la balance bioimpédance, normalement tu as deux options : normale ou athlète en fonction de ton niveau d’activité physique. Il devrait y avoir plus d’options, puisque le calcul du pourcentage de gras varie selon l’âge, la taille, l’origine ethnique, etc. L’équation est plus précise pour une personne moyenne. Comme tu es plus grand et massif que la moyenne, c’est possible que le pourcentage soit erroné.

Ce qui est intéressant avec les machines qui mesurent le pourcentage de gras, c’est de pouvoir analyser les variations quotidiennes. Tu peux voir comment ton pourcentage évolue en fonction de l’activité physique que tu as fait pendant la journée précédente, ce que tu as mangé et bu. Tu dois faire attention, puisque la validité du résultat peut être mis en doute si ton pourcentage de gras varie de 3-4% à chaque jour.

Le pourcentage de gras varie grandement en fonction de ton hydratation. Si tu es déshydraté, ton pourcentage de gras sera plus élevé que si tu es hydraté puisque le signal circule plus facilement quand tu es hydraté.

En général, les balances à bioimpédance ont une marge d’erreur qui peut aller jusqu’à 4 %. C’est-à-dire que ton pourcentage de gras pourrait se situer entre 27 % et 18 %.

Dans le vidéo réservé aux membres, on te parle du nombre d’abdominaux.

8 commentaires sur “Est-ce que les machines qui mesurent le % de gras sont précises?”

  1. Florent says:

    Salut les gars !

    Pareil pour moi. Je me posais la même question depuis de nombreux mois car au mois de décembre j’ai mesuré mon taux de gras tous les jours pendant 15 jours sur une balance de ce type sur laquelle je devais indiquer mon sexe, mon âge et ma taille.

    Cela m’indiquait toujours un taux de gras compris entre 16 et 18 %, donc la balance devait être assez précise, mais je trouvais cela un peu élevé car j’étais plus sec que ces derniers mois. On voyait très bien les veines de mes bras et de mes épaules, bien celles des mollets, et j’avais un 6-pack bien dessiné. Je devais plutôt être autour de 12 % que 16 à 18 %.

    Finalement, vu que ça varie beaucoup en fonction de nombreux paramètres, il est uniquement intéressant de noter l’évolution de ce taux et non le taux en lui-même.

    @+ les gars ! 😉

    Florent

    P.S. : Pour l’anecdote, je me suis amusé à calculer le poids que je devrais faire pour être comme tel ou tel bodybuilder en fonction de ma taille :

    – 121 kg pour être comme Arnold au top de sa carrière

    – 174 kg pour être comme Ronnie Coleman !

    Si c’était possible je serais une poutre ! Imaginez 174 kg de muscle sur 1m95 ! Enorme !

    Comme quoi il y a un monde entre Arnold et les bodybuilders d’aujourd’hui. L’entraînement et la nutrition jouent beaucoup, mais à ce niveau, les stéroïdes ne doivent plus être les mêmes, ni les doses non plus…

    D’ailleurs Coleman se faisait 6 repas de 150 grammes de protéines par jour. Je serais curieux de savoir s’il les assimilaient bien ses 150 gr…

    Que pensez-vous de tout ça ?

    P.P.S. : Mon P.S. est plus long que mon message initial. ^^

    1. GC says:

      J’ai écouté la vidéo de Coleman et j’ai bien entendu qu’il ne mange pas de légumes et possiblement peu de fruits, il compense avec des suppléments alimentaires et des vitamines (vous avez remarqué la dimension de la boîte compartimentée qu’il emploit pour ça?) alors pas très équilibré comme régime alimentaire et on le voit surtout ingurgiter de la viande de poitrines de poulet, poitrines de poulet et finalement poitrine de poulet avec bien sûr bien de la sauce BBQ, la meilleure qu’il dit. Il est physiquement et « musculairement » monstrueusement impressionnant grâce aussi à la précieuse collaboration des stéroïdes et la panoplie d’autres médicaments pour l’empêcher de se taper des crises de toute sorte genre coeur, reins, foie, nommez-les. Dommage par contre que tout ça ne lui ait pas donné une voix à la Barry White ( vaut mieux en rire non?) Conclusion, connaît-on son corps, ses ractions en rapport avec notre alimentation, y met-on la rigueur nécessaire aux efforts pour atteindre nos objectifs ou bien cherche-t-on plutôt les formules « magiques » et du même coup « instantanées »? Là-dessus, excellente joursnée !!

    2. Etienne says:

      Vive les post-scriptums!

      Bien vu pour le poids de Arnold et Coleman. Une autre différence à noter: dans le temps d’Arnold, ils n’entraînaient presque pas les jambes. Coleman est plus lourd entre autres parce que ses jambes sont beaucoup plus développées.

      Pour l’assimilation des protéines, on peut supposer qu’elles sont toutes absorbées sous forme d’acides aminés (par l’instestin). Ensuite, le corps utilise les acides aminés dont il a besoin pour synthétiser des enzymes, construire des protéines (et des protéines musculaires) et pour d’autres fonctions. Puis, ils dégrade les acides aminés restant pour produire de l’énergie ou stocker cette énergie sous forme de graisse.

      Bref, c’est un peu plus compliqué que la simple question d’assimilations, mais, au final, tout ce qui est mangé est utilisé ou converti. Rien ne se perd, rien de se crée, tout se transforme ; )

      À plus Vincent,

      EJ

      1. Florent says:

        Salut Etienne !

        Mais pourquoi autant de monde confond souvent « Florent » avec « Vincent »… :p

        A propos des jambes, celles des bodybuilders actuels sont indéniablement plus développées que celles de l’époque d’Arnold. C’est vrai aussi qu’à l’époque beaucoup se concentraient essentiellement sur le haut du corps (des gros pecs, des gros bras).

        Pourtant, force est de constater qu’Arnold et Tom Platz, entre autres, entraînaient beaucoup et très dur leurs jambes.

        A part au tout début de sa carrière, Arnold a rapidement pris conscience de l’importance du travail des jambes, et il faisait énormément de squat, de presse à cuisses, de leg extension, sans parler des mollets qu’il entraînait quasiment tous les jours.

        Quand on regarde l’entraînement de Coleman pour les jambes, il ne semble rien faire de plus que ce que faisait Arnold. Pourtant il a des jambes 2 fois plus grosses.

        J’avoue que cela m’intrigue…

        En parlant d’assimilation des protéines: désolé de ne pas avoir répondu à ton mail il y a plusieurs semaines. Je ne l’ai pas fait tout de suite et il a fini par se perdre dans le flot de mes emails. Je vais tâcher d’y répondre au plus vite. 😉

        @+

        Florent

  2. Gabriel says:

    J’aurais aimé connaitre la marge d’erreur approximative. Si on parle d’une marge d’erreur de 2-3%, on peut composer avec ça. Si on parle de 7-10%, l’information est pratiquement inutile.

    1. Etienne says:

      Salut Gabriel,

      Je pense que je le dis dans le vidéo, mais dans un ses livres sur la mesure de la composition corporelle, un chercheur expert là-dessus disait que les machines du genre donnent une valeur précise à plus ou moins 4,5 %.

      C’est beaucoup, alors elles ne te disent pas vraiment t’es à combien pour vrai. Par contre, si tu prends tes mesures dans les mêmes conditions à chaque fois, elles peuvent te donner une idée de ta progression (t’engraisses ou tu maigris).

      Peace,

      EJ

  3. Jonathan F. V. says:

    Salut Étienne! Question rapide, est-ce que tu connais la marge d’erreur avec les pinces? Juste par curiosité. J’ai demandé à une amie qualifiée de calculer mon pourcentage de gras pour moi, vu que ça faisait quelques années que je ne l’avais pas fait calculé, et je me demande à quel point c’est précis (pour une personne très découpée, donc un taux de gras très bas). Mon résultat est consistant avec les dernières fois que j’ai mesuré mon taux de gras, mais j’ai perdu presque 1% de gras, ce à quoi je ne m’attendais pas étant donné que récemment, j’ai changé ma fréquence d’entraînement et gagné 5 lbs.

  4. Etienne Juneau, PhD says:

    Salut JF,

    Si ma mémoire est bonne, les pinces sont fiables, mais pas valides.

    Autrement dit, si on fait une analogie avec une cible, toutes les flèches vont à la même place, mais pas au centre.

    Je viens de trouver deux études récentes qui semblent le confirmer:

    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19301213
    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19204847

    Je n’ai pas lu le full-text.

    Tes résultats pourraient être bons si c’est la même personne qui t’as évalué les deux fois. Si c’est une personne différente, ils ne sont pas comparables, parce que chaque évaluateur a sa propre technique et il faut avoir toujours le même évaluateur pour répéter la technique et comparer d’une fois à l’autre.

    Good job avec ton +5 lbs.

    Etienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *