0 votes

Le truc du champion québécois de culturisme pour rester intense au gym

Dans un sondage récent, on t’a demandé quelles questions tu aimerais poser à Alex Fontaine, champion québécois de culturisme dans la catégorie «super lourd». Dans le vidéo d’aujourd’hui, on répond à une de tes questions:

« Comment garde-t-on un rythme d’entraînement intensif en vue d’une compétition de culturisme et comment fait-on mentalement pour persévérer? »

Notre réponse:

Si tu étais membre, à la place de ce message, tu verrais ici du contenu spécial réservé aux membres.

Le « journal personnel » du culturiste champion Québécois catégorie super lourd

Si tu t’es toujours demandé comment un culturiste de haut niveau s’entraîne, mange et prend ses suppléments pour devenir une machine de muscles, tu vas capoter en voyant le vidéo ici.
Le vidéo est en ligne jusqu’à dimanche seulement. Manque pas ça.

Photos avant/après d’Alex Fontaine et de ses clients

width=

Si tu veux prendre de la masse et cutter comme les clients d’Alex, clique ici.

Le truc du champion québécois de culturisme pour rester intense au gym

Alex Fontaine fait du culturisme depuis 2004. Il se prépare actuellement pour les championnats canadiens de culturisme. La question d’aujourd’hui est donc vraiment d’actualité. Le culturisme, c’est un sport qui demande quand même beaucoup d’investissement de temps et également beaucoup de sacrifices.

Pour garder un bon rythme d’entraînement, il faut avoir un objectif. L’objectif d’Alex, c’est une compétition à une date donnée (présentement, se sont les championnats canadiens en culturisme). Il doit avoir une super bonne shape pour une date fixe et c’est ça qui le tient motivé.

Pour n’importe qui dont l’objectif n’est pas nécessairement de faire de la compétition, on doit quand même toujours avoir un but à l’entraînement, peu importe ce qu’il est. Sans but, c’est trop facile de ne pas aller au gym pour toutes les raisons du monde (invitation à aller prendre un verre, émission préférée à la télévision, grosse journée au travail).

Pour ce qui est d’être persévérant, c’est une question de discipline. Alex est un gars discipliné et persévérant à la base, ça n’est pas l’aspect le plus exigeant pour lui. La compétition ça reste quelque chose de difficile, puisque tu dois faire des sacrifices, par exemple, faire une croix sur la bière entre chums le vendredi, manger au restaurant, etc. Alex réussit à être discipliné parce qu’il reste concentré sur son objectif. Par contre, la discipline et la persévérance, ça se travaille, grâce aux objectifs que tu te fixes.

Le truc qu’il te donne pour garder ta motivation à l’entraînement, c’est d’avoir un objectif et de t’imposer une discipline personnelle jusqu’à ce que tu atteignes cet objectif. Par exemple, si tu veux perdre du poids, tu peux te dire que tu vas te récompenser avec un cadeau dont tu as envie. Ça va te garder motivé. Ton objectif doit rester réaliste. Tu peux avoir de petits objectifs à court terme qui te mènent vers des objectifs à long terme. Quand tu vas atteindre ton but, tu vas être fier de toi, peu importe le but. Si tu n’as pas d’objectifs, tu ne peux pas mesurer ton progrès, ce qui ne t’aide pas à rester motivé et à persévérer à l’entraînement.

Dans le vidéo pour les membres, il te donne son meilleur truc personnel pour garder la motivation à l’entraînement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *